vendredi 5 janvier 2018

SOLIDARITE AVEC LES POLICIERS AGRESSES.




Ci-dessous courrier adressé en signe de solidarité avec les camarades de la police.




mercredi 3 janvier 2018

VOEUX DU MINISTRE A LA GENDARMERIE



Ce 03 Janvier 2018, le temps qui oscillait entre le pluvieux et l'humide a finalement épargné les personnels  civils et militaires  dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides où se tenait une importante cérémonie militaire présidée par monsieur Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, en présence du général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale.




Les importants discours prononcés ensuite par ces hautes autorités en salle Turenne à l'occasion de la présentation des vœux ont fait l'objet de notes "au stylo levé", aussi est-il demandé au lecteur bienveillant d'excuser l'aspect parfois un peu décousu du propos.


Le général Lizurey prit la parole en premier pour évoquer d'abord les sept mille blessés de la gendarmerie en 2017, ainsi que la solidarité avec les policiers agressés lors de la Saint-Sylvestre. Durant l'année écoulée, la gendarmerie a été énormément sollicitée (élections présidentielles, outre-mer...) et elle continue, notamment dans le domaine judiciaire avec l'affaire da la petite Maelys et celle du bus heurté par un train. L'ouragan Irma a entraîné une mobilisation générale incluant un renfort significatif par la réserve opérationnelle. Le directeur général a par ailleurs rendu à celle-ci un hommage remarqué.
Suite à la feuille de route ministérielle, l'Institution poursuit sa modernisation en suivant des pistes de réflexion aux fins de  favoriser et améliorer un retour à la proximité (population, élus...), ces innovations conduisent d'ailleurs à des dépôts de brevets. Des nouveautés en sont issues comme les tablettes Neogend (et Neopol) .
Le général a évoqué le conseil scientifique mis en place pour une veille technologique destinée à recueillir des idées générant de la performance aidant  à façonner le gendarme de demain.
Les axes d'effort sont: rapprocher (de la population, des élus...), rassembler (réserves opérationnelle et citoyenne...).
Un projet est la mobilité des officiers afin que ceux-ci enrichissent leur savoir durant leur parcours pour "le bien du service".
Une réunion semestrielle avec les élus sera organisée au niveau compagnie.
Il est prévu et indispensable de réussir la transition numérique.
Parmi les rendez-vous importants pour 2018 figure la consultation électorale en Nouvelle Calédonie, la gendarmerie répondra "présent" à toutes les échéances grâce à ses personnels.
Le directeur général a présenté ses remerciements pour leur appui aux Armées (en la personne du gouverneur de Paris) ainsi qu'aux directeurs des ministères.
Il a conclu sur la promesse de toujours pouvoir compter sur la gendarmerie pour servir la France.
Le ministre de l'Intérieur a ensuite poursuivi  en déclarant en préambule qu'il vivait comme un honneur d'être présent pour la première fois en ce haut lieu consacré aux héros, auxquels il rattachait les huit gendarmes décédés en service en 2017, comme également les sept cent quatre

vingt personnels (actifs et réserves) partis aux Antilles secourir les populations et rétablir l'ordre républicain, ainsi que ceux qui œuvrent chaque jour avec les mêmes objectifs, de  même ceux qui font face quotidiennement à la menace terroriste.
Il a précisé que l'on devait à la gendarmerie le démantèlement de douze filières d'immigration clandestines en 2017.

Le ministre a ensuite déclaré avoir constaté l'extraordinaire motivation des personnels, avec un souci permanent de l'innovation.  Il a adressé ses félicitations pour les résultats obtenus dans la lutte contre le terrorisme, qui constitue la menace principale pour les Français. Il a précisé que la gendarmerie suivait aujourd'hui plus de mille individus radicalisés, et a annoncé la prochaine présentation d'un plan de lutte contre la radicalisation.
Concernant le problème de l'immigration clandestine, le ministre a évoqué deux axes d'effort: aider la jeunesse en Afrique à pouvoir se construire un avenir et lutter contre les filières clandestines.
Le ministre a souligné que 2018 serait marqué par des rendez-vous importants pour l'ordre public.
 La résolution du problème de Notre Dame des landes sera complexe, face à des gens déterminés et bien installés depuis longtemps sur les lieux.
En Novembre, le scrutin en Nouvelle Calédonie sera délicat à gérer.
Concernant les forces de sécurité, le ministère travaille sur une doctrine pour une action au plus près des populations. Les innovations de la gendarmerie telles que les brigades de contact et les soixante mille tablettes connectées préfigurent la sécurité de demain.
Le plan de sécurisation des casernes sera poursuivi, 2500 postes seront créés dans les cinq ans, les moyens matériels seront également améliorés. Ceci  constitue un effort financier considérable dans une période de resserrement budgétaire général.
La grande force de la gendarmerie est dans sa polyvalence et sa faculté d'adaptation.
Nous voulons que 2018 soit une belle année pour la France, elle le sera aussi pour la gendarmerie.
Sans sécurité, il n'est pas possible d'avoir "liberté, égalité, fraternité".
La conclusion du ministre fut: Vive la République, vive la France !

                                                                                             Texte et photos: col.(h) SOBOL Jean-Pierre
                                                                                              Président de Resgend.


vendredi 22 décembre 2017

UN PEU DE LECTURE EN BLEU...

GENDINFO – Parution en ligne du nouveau numéro

A l’occasion de son 400e numéro, la rédaction de GENDINFO a souhaité proposer à ses lecteurs une toute nouvelle formule. Nouvelles rubriques, nouvelles maquette, nouveaux contenus… Ce magazine dorénavant bimestriel sera complété prochainement par la version web de GENDINFO.
Pour ce premier numéro entièrement rénové, GENDINFO accueille le ministre de l’Intérieur pour un entretien exclusif.
La rédaction revient ensuite sur la mobilisation sans précédent de la gendarmerie à la suite du passage de l’ouragan IRMA dans les Antilles.
Enfin, le dossier est consacré à la recherche, l’innovation et la modernisation technologique de notre Institution qui dès aujourd’hui, préparent la gendarmerie aux défis et enjeux de demain.
GENDINFO 400 disponible à l’adresse suivante (à insérer dans la barre d'adresse de votre navigateur) :

https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Notre-communication2/Publications-Documentations/Gendinfo/Gendinfo-400


lundi 20 novembre 2017

ASSEMBLEE GENERALE DE RESGEND 18 NOVEMBRE 2017

ASSEMBLEE GENERALE DE RESGEND:

VOUS N'Y ETIEZ PAS ? DOMMAGE !

C'est devant un amphithéâtre bien rempli



 que l'assemblée générale annuelle de RESGEND a débuté ce samedi 18 Novembre à 14h précises à la Direction générale de la gendarmerie nationale à Issy les Moulineaux. 


Après le mot d'accueil du  président, et l'observation d'une minute de silence en l'honneur des morts en service de la gendarmerie, de la police et des victimes d'attentats, le rapport moral fut adopté à l'unanimité.
Puis les intervenants, tous de très haut niveau, se succédèrent à la tribune, devant une assistance attentive qui, d'après les propos recueillis à l'issue: "n'eut même pas le temps de voir passer l'après-midi".
Le colonel CLETON, de la Région de gendarmerie d'Ile de France, exposa l'emploi des réservistes dans leurs différentes missions confiées localement. Il insista à bon escient sur une nouveauté issue de la naissance de la Garde Nationale, à savoir la possibilité pour les réservistes gendarmerie de travailler en ZPN (zone police nationale), comme Paris intra-muros.
Le lieutenant colonel LOVASZ, officier des Etats-Unis, parla de la Garde nationale américaine, et sut capter l'attention de l'assistance par les différents éclairages qu'il sut donner en étendant le sujet aux armées américaines, malgré le peu de temps dont il disposait.
Le général FOUGERAT, commandant les réserves de la gendarmerie, effectua un brillant exposé du développement de celles-ci et de leur emploi de plus en plus intense et diversifié, à preuve l'envoi de deux C.R.T. (compagnies de réserve territoriale) au secours des victimes de l'ouragan Irma.
Le colonel DURAND, secrétaire général adjoint de la Garde nationale, parla rapidement de celle-ci et des avantages mis en place pour les engagés et ceux à l'étude pour les entreprises qui les emploient.
Le lieutenant-colonel espagnol GARCIA-MARTIN effectua une brillante présentation de la Guardia civil, qui, comme son nom ne l'indique pas, est une force militaire. Il faut savoir qu'un récent sondage effectué parmi la population espagnole a montré que la Guardia civil était l'organisme d'état le plus apprécié par celle-ci.
Le colonel REILAND, chef du B.L.A.T. (bureau de lutte anti-terroriste) donna aux assistants un aperçu de la prise en compte de cette menace par la gendarmerie.
Enfin, après la présentation des finances de RESGEND par le trésorier (MDL/C (ro) COUTURIER), qui se conclut par un vote unanime d'approbation et de la vie de RESGEND depuis la dernière assemblée par le major (ro) BRASSEUR,
l'assemblée générale de RESGEND fut honorée de la présence du général d'armée LIZUREY, directeur général, qui, avec sa lucidité et sa hauteur de vues coutumières, brossa en phrases claires, précises et lourdes de significations, un portrait des axes d'effort et des piliers de l'action de la gendarmerie, au présent ainsi que dans le futur.
Un cocktail offert avec la participation de TEGO et l'AGPM permit à chacun d'échanger de manière informelle après une après-midi extrêmement dense.
Précisons que RESGEND a offert au général FOUGERAT en manière de bienvenue dans ses fonctions un objet de prestige incluant la médaille d 'équipe de la marche de Nimègue, remis par le major (ro) BRASSEUR.
De même un objet similaire fut remis au lieutenant-colonel américain LOVASZ (par Mme BOISSEAU-MARSAULT, secrétaire générale adjointe) et au lieutenant-colonel espagnol GARCIA-MARTIN (par Mme CHERTIOUA, sympathisante).
Vous n'étiez pas présent à cette passionnante assemblée générale ?
Dommage... pour vous !
A l'année prochaine !

Colonel (h) Jean-Pierre SOBOL
Président. 


Pour visionner les photos de l’AG , c’est par ici : https://www.dropbox.com/sh/wpxmq4ngup28tli/AABSS-fpaQTN19UJStFj_-rFa?dl=0
 

vendredi 27 octobre 2017

RENDEZ VOUS IMPORTANT !

                                       SOYEZ INFORMES:

Les adhérents qui viendront à l'assemblée générale de RESGEND du 18 Novembre à la DGGN bénéficieront des exposés suivants:

_Actualité de la réserve de la gendarmerie (par le commandement des réserves)

_Lutte antiterroriste (par un cadre du BLAT)

_La Garde nationale américaine (par un officier U.S.)

_La Guardia civil (par un officier espagnol)     

INSCRIVEZ-VOUS !

contact@resgend.fr

 


vendredi 1 septembre 2017

PREPARATION MILITAIRE GENDARMERIE

Un soleil radieux et bienvenu a accompagné dignement la cérémonie de remise des brevets aux élèves de la deuxième session d'Août 2017 de la préparation militaire gendarmerie, dirigée par le chef d'escadron (ro) Jean-Yves Chevalier.

Ces élèves seront affectés en région d'Ile de France, de Normandie, et à la garde républicaine.
Des mesures de sécurité renforcées protégeaient l'accès au camp de Beynes où de très nombreuses familles étaient venues saluer la réussite de leurs enfants.
La fierté rayonnait sur les visages 
 
et la motivation des jeunes qui défilèrent en chantant faisait plaisir à voir.
La cérémonie était placée sous l'autorité du général de division Georges Strub, commandant en second la région de gendarmerie d'Ile de France et la zone de sécurité de Paris.
Le général clôtura ce moment d'émotion par un discours où il salua l'engagement de ces jeunes, les félicita pour leur réussite avant de leur souhaiter la bienvenue dans la grande famille de l'Arme et leur rappeler leurs devoirs et leurs droits..
Un sympathique moment informel de restauration dans une camaraderie partagée mit un point final  à ce temps fort des nouveaux gendarmes de réserve.
La relève est assurée !

Col.(h) Jean-Pierre SOBOL

jeudi 3 août 2017

LE NOUVEAU COMMANDANT DES RESERVES


En vue d'apporter le maximum d'informations à la "communauté réserves" de la gendarmerie, RESGEND, en la personne de son président,s'est rendu ce jour à la DGGN où il a eu l'honneur d'être reçu par le nouveau commandant des réserves.
Le présent article a pour but de présenter (brièvement) le nouveau "patron". Une présentation plus détaillée fera l'objet d'un article dans le prochain numéro de "Bleu Défense", la revue de l'association.
Née dans les Hauts de Seine, mariée deux enfants, Anne FOUGERAT intègre à 20 ans l'ESOG de Montluçon, où après avoir été élève, elle sert comme cadre.
A sa sortie de l 'EOGN de Melun (où elle est entrée en 1992), elle choisit la gendarmerie mobile en escadron comme commandant de peloton .
Ensuite se succèdent les affectations:
_Instructeur à l'EOGN
_Commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Molsheim
_Etat-major de la région Bretagne
_Ecole de guerre (ex-CID) en 2007
_Inspection générale des armées-gendarmerie
_Commandant du groupement de Haute Vienne
_Commandant du groupement de Seine et Marne
La générale nous a déclaré "je suis une convaincue de la réserve militaire et au regard de la fonction qui m'a été confiée je contribuerai à la mise en oeuvre de la réalisation des objectifs ambitieux de la gendarmerie."
RESGEND lui souhaite respectueusement bonne réussite !
 
 

vendredi 2 juin 2017

LE DERNIER ENTRETIEN.

Le général de division Alain COROIR, commandant des réserves de la gendarmerie nationale,



 a fort aimablement accepté avant son départ fin Juillet d'échanger avec l'association RESGEND sur la vie de ce qui  constitue aujourd'hui une composante indispensable à la performance de la gendarmerie:  la réserve.
La réunion informelle et cordiale s'est tenue le 1er Juin à la D.G.G.N., commandement des réserves. Les préoccupations du terrain recueillies suite au "sondage" initié par RESGEND ont également été évoquées et les réponses figurent dans le compte rendu ci-dessous.
"La réserve de la gendarmerie  connaît une évolution sans précèdent. Les budgets sont passés de 40 millions d'euros en 2014 à 88 en 2017. De plus, la  décision a été prise de verser la totalité des sommes en début d'année.
 L a montée en puissance continue  à un rythme soutenu : il est prévu de former 7000 civils  au cours de l'année 2017. Chaque région y contribue en fonction de ses capacités, aidée par l 'activation  de centres nationaux:  Mont de Marsan, Beynes, Dijon.
Une attention particulière est portée à l'outre-mer. En effet, bien que les problèmes locaux  ne soient pas toujours relayés par les médias, ils  justifient la constitution d'une force de renforcement immédiat. C'est également une manière de valoriser la jeunesse et lui offrir des perspectives au sein de l'institution.
L'objectif est maintenant à 3.000 réservistes/jour sur le terrain, car l'ensemble des forces est "au taquet". La seule marge de manœuvre est la réserve. Il  est prévu de passer de 24.000 contrats actuellement à 40.000 fin 2018, soit 4.000 personnels/jour en action.
 Le volume des candidatures est suffisant pour assurer une sélection de qualité. La formation opérationnelle du réserviste territorial (F.O.R.T.) dure 4 semaines,  sanctionnée par l'attribution de la qualification d'APJA (agent de police judiciaire adjoint) en finale.
Rappelons que l'échéance 2018 pour la Garde Nationale représente 85.000 personnels, soit 40.000 pour les forces armées, 40.000 pour la gendarmerie, 5.000 pour la police nationale.
Peu connus, les transferts d'armée existent et représentent une part non négligeable du recrutement, anciens engagés volontaires de l'armée de terre (EVAT) et sous-officiers en majorité.  Il ne faut pas oublier l'attrition annuelle, d'environ 4.000 personnels, y compris "par le haut": 15% des  recrues  en école de sous-officiers de gendarmerie viennent de la réserve.
 Nous travaillons en plus sur nos 14.000 gendarmes adjoints volontaires, une ressource prometteuse pour la réserve.
L'idée d'un nouveau service militaire national est d'actualité et en réflexion pour favoriser la cohésion, le "creuset social"... Il faudrait "englober" garçons et filles, sachant qu'une classe d'âge, c'est 600.000 personnes, donc 150.000 pour la gendarmerie. La grande question sera la durée, qui conditionne : hébergement, nourriture, encadrement...budget !
La réserve citoyenne: un secrétaire général a été nommé au C.R.G. (commandement des réserves). Un "plan stratégique 2016-2020" a été validé par le directeur général, les engagements mutuels y sont précisés. Une cartographie des compétences  va se mettre en place, l'effectif passera de 1300 à 1500 personnels, experts dans leur domaine de compétence. La dynamique enclenchée va concerner les deux composantes de la réserve, il est donc utile et nécessaire de favoriser les rencontres réserve opérationnelle-réserve citoyenne."
En conclusion, le général a remercié RESGEND en précisant que les associations seront de plus en plus utiles et a insisté sur les joies humaines enthousiasmantes  que lui aura apporté sa dernière fonction  de la part de ces jeunes qui veulent "servir le drapeau" en  mettant en avant non leurs droits, mais leur devoir  et les "anciens de la Maison" qui continuent à servir autrement .
Mon général, merci pour votre action tant dynamique que bénéfique.
RESGEND  joint ses vœux de bonne et heureuse "deuxième section" pour vous à ceux de bienvenue et pleine réussite à votre successeur.
                                                                                              Colonel (h) Jean-Pierre SOBOL. 


mardi 16 mai 2017

INFO RESERVES: SCOOP !



C'est ce jour 16 Mai  qu'une sympathique réunion semi-informelle a eu lieu à la DGGN.
La seule association de réservistes présente était RESGEND  représentée par le colonel (h) Jean-Pierre SOBOL, président.
Le général de division Alain COROIR, commandant des réserves de l'Arme, annonça son prochain départ de la fonction pour une heureuse "deuxième section" et présenta l'officier supérieur qui lui succèdera en Août, à savoir la colonelle Anne FOUGERAT, ex-commandant du groupement de Seine et Marne,  qui "percevra" ses étoiles en prenant le commandement des réserves.


Le commandement des réserves voit également partir le lieutenant-colonel  CLEMENT


qui prend le commandement de la gendarmerie prévôtale aux Emirats arabes unis.
En revanche arrive le lieutenant-colonel LERCH, 


venant de la Garde.
Le général évoqua les très nombreuses charges missionnelles que subit la gendarmerie, entre les ZAD "zones à défendre" tant connues (Notre Dame des landes) qu'inconnues ou en gestation, les incidents quasi-quotidiens à Mayotte (un officier gravement blessé hier), en Nouvelle Calédonie (coupure de routes), en Guyane, les soucis nés des flux migratoires...
A ces charges viendront, il faut s'y attendre, s'ajouter une forme de renaissance du service militaire dont les modalités sont encore très "floues" mais dont la création se précise de plus en plus.
Ceci représentera évidemment des besoins en locaux et en cadres, volet qui mettra sûrement la réserve opérationnelle à contribution.
Le général rappela qu'à son arrivée en 2014 le budget des réserves était voisin de 40 millions d'euros, alors que l'on s'attend à un volume d'environ 100 millions en fin d'année.
 La "délégation aux réserves" est devenue le "commandement des réserves", ceci n'est pas anodin !
La montée en puissance des réserves se poursuivra, l'objectif pour la gendarmerie étant un effectif de 40.000 en 2018, malgré un phénomène prévisible de "perte en ligne" de 4.000 personnels chaque année.
Il faut savoir que le Directeur général, lorsqu'il évoque les effectifs de l' Institution, parle désormais de 130.000 gendarmes, les réservistes étant inclus comme faisant partie "intégrante" de la maison.
En conclusion, le général COROIR mit l'accent sur les grandes satisfactions humaines que lui avait apporté son commandement, et rappela que les plus hautes autorités de la France avaient été fort étonnées de voir la qualité de la motivation des réservistes lors de rencontres avec ces jeunes.
Il est regrettable que ce désir de servir ne soit pas plus fréquemment cité en exemple par la "sphère médiatique".
En conclusion, les vœux de Resgend  s'adressent tant au général COROIR, qui a "bien mérité",  qu'à son successeur, toujours pour "le bien du service".
                                                                                                              Col.(h) Jean-Pierre SOBOL.